Vous êtes ici

Back to top

Cité de Bassinko : La BHBF plante 500 arbres

Samedi, 22 juillet 2017

Offrir un logement décent, dans un environnent sain et agréable à vivre, c’est le défi que veut relever la Banque de l’habitat du Burkina Faso (BHBF). Après avoir accompagné les résidents de la cité de Bassinko, dans la construction et l’acquisition de logements, la BHBF veut améliorer le cadre de vie des habitants. L’institution a procédé ce samedi 22 juillet 2017, à la mise en terre de 500 plants au sein de ladite cité. L’initiative est de la Mutuelle des agents de la Banque de l’habitat du Burkina Faso (MUTRA-BHBF).

‘’ Celui qui dans sa vie, a planté un arbre, n’aurait pas vécu inutilement’’. 25 juillet 2006-25 juillet 2017, dans quelques jours, la banque universelle, spécialisée dans le financement de l’habitat au Burkina, va célébrer ses onze bougies d’existence. Et pour marquer ce onzième anniversaire, l’institution a voulu faire œuvre utile, ce samedi 22 juillet. Ce sont au total, 500 plants d’espèces différentes (citronnier, manguier, bombardier épineux, terminalia…), qui ont été mis en terre dans différentes zones de la cité que sont : l’école primaire, le CSPS et les espaces verts.

« Cette opération qui consacre la mise en terre des arbres à ombrage et fruits, permettra d’apporter un mieux être à la population résidente et à contribuer ainsi à mettre en œuvre sa politique en matière environnementale » a noté le Directeur général adjoint de la BHBF, Somahila Sawadogo, conviant ainsi les résidents de la cité à en prendre soin. Dans la même dynamique, le président de MUTRA-BHBF, Siaka Sanou, a invité les résidents de Bassinko à prendre soin des arbres qui vont contribuer à l’embellissement de leur cité.

Soulignant par ailleurs, que la présente activité vise à soutenir le gouvernement burkinabè à « reboiser tous les sites réaménagés », Somahila Sawadogo a confié que la BHBF compte relever le « défi de la bataille du logement pour tous ». Il a annoncé à cet effet, que l’institution sera renforcée dans les prochains jours, avec l’augmentation de son capital social.

Les résidents de la cité ont salué cette initiative. « C’est un sentiment de satisfaction, le fait que l’institution qui a accompagné la mise en œuvre de ces différents lots de cités, vienne aujourd’hui nous apporter son soutien à travers la plantation d’arbres » a signifié Aboubakari Barro, président de l’association des résidents de la cité de Bassinko. Puis d’ajouter qu’il s’agit de réhabiliter le couvert végétal de l’espace. « Planter des arbres dans la cité de Bassinko, c’est tout simplement redonner à la nature ce que nous lui avons pris. Pour l’aménagement de l’espace, ce sont des centaines d’arbres qui ont été abattus » a-t-il dit, invitant chaque résident à s’investir pour la survie des plants.

A l’occasion, le président de l’association des résidents de la cité de Bassinko a soumis quelques doléances des habitants à la BHBF. Il est question notamment du besoin d’une mallette pédagogique, la construction d’un parc d’attraction pour les enfants, la construction d’une cantine scolaire et l’ouverture d’un guichet automatique BHBF au sein de la cité. Du côté de la BHBF, le Directeur général adjoint, Somahila Sawadogo, promet que les différentes préoccupations seront analysées en vue de donner une suite.

L’opération de reboisement a été mise en profit pour renforcer les liens entre la BHBF et les résidents. Un match de gala a opposé les ressortissants de Bassinko aux travailleurs de la BHBF.

Avec un capital de 5 milliards de francs CFA, la Banque de l’habitat du Burkina Faso, qui a ouvert officiellement ses guichets à la clientèle le 25 juillet 2006, compte à ce jour 12 agences. La Banque est présente à Ouagadougou, Bobo- Dioulasso, Ouahigouya, Koudougou, Tenkodogo et Dédougou.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net